Archives de Tag: végétarien

Deux coups de coeur à Caen – Sézame & Pavot ET Le Blida d’chez Zanne

Au programme aujourd’hui non pas une mais deux adresses gourmandes qui ont conquis le coeur (et l’estomac !) des Dodues ! Deux établissements pour se faire plaisir en toute circonstance dans la capitale bas-normande : sur le pouce, en terrasse et à emporter, avec un bagel pas comme les autres ou vous régalez de l’entrée au digestif dans un bistro cave à vins…

Capture d’écran 2015-07-10 à 11.30.50

~~~~~~~~~~~  Sézame & Pavot ~~~~~~~~~~~~

C’est entre le château et l’hyper centre-ville que se trouve cet établissement frais et coloré. Oubliez le bagel « saumon cream cheese  » classique. Ici il y a de l’idée dans ces petits pains ronds ! Un de nos choix s’est porté vers le modesto:  bagel pavot, cream cheese, tomates séchées, fêta, poulet et de la tapenade d’olives noires. Et pour les végétariens il existe même plusieurs alternatives: à la tomate et au guacamole ou encore aux carottes grillées, tomates séchées, tapenade de champignons et comté et le tout bien grillé… mmmmmm !!

LLL20150611_125813

L20150611_125753

L

Le petit + ce sont les soupes maison ! Deux différentes tous les jours et en ce mercredi c’était petit-pois cheddar ou poivrons-lardons. Une touche de douceur pour accompagner à merveille ces petits sandwichs !

20150611_125734

Le chef adore aussi jouer avec les parfums de différents vinaigres et cherche toujours de nouvelles associations parfois surprenantes. En omnivore convaincu mais très ouvert quand il s’agit de cuisine il est actuellement en train de travailler sur un bagel végétalien avec des algues ! Toutes les semaines un nouveau bagel est créé et mis à la carte de manière limitée. Pour connaître le bagel de la semaine rendez vous sur la page Facebook, très active !

Et du côté des desserts: on retrouve des tartes citron meringuées, cheesecakes, profiteroles, de quoi ravir les papilles sucrées !

C’est nouveau : pour ceux qui aimeraient déguster un bagel les yeux face à l’horizon c’est possible avec le nouvel établissement à Courseulles sur mer.

20150611_135427

l

Sézame & Pavot 

lL L

~~~~~~~~~~~~~ Le Blida d’Chez Zanne ~~~~~~~~~~~~~~

20150119_134328

l

L

L

Le Blida quoi ?? Un nom peu courant pour un bistro…. Explications: le blida est un verre champenois vendu en Algérie pour le service du thé et le « Zanne » vient de Suzanne, la grand-mère vigneronne ! C’était évident pourtant ! 😉

Une déco sympa, une atmosphère chaleureuse, de la cuisine bistro maison et … des vins et spiritueux sélectionnés… Que demander de plus ?!

L20150507_130654

LC’est dans ce restaurant que j’ai pu découvrir le poisson blanc avec une sauce à la vanille de Madagascar, une belle surprise ! Le tout est accompagné de légumes et une purée selon l’inspiration. « Simple » vous me direz, et alors ? Une cuisine simple avec des produits frais et une pointe de créativité, n’est-ce pas ce que l’on demande aux brasseries pour les déjeuners de tous les jours ?

En entrée, on vous propose ici de la charcuterie, une terrine du chef, des harengs à l’huile ou encore du saumon gravlax. En plat, les amateurs de bonne bidoche seront servis: tartare au couteau, tête ou rognons de veau, etc. Et pour le dessert, le dessert qui réconforte toujours: le fondant (je dirai même coulant!) au chocolat et son coulis fruits rouges ou encore un riz au lait ou une panna cotta aux fruits rouges…

L

Capture d’écran 2015-07-10 à 11.42.55

Le seul hic: pour les végés peu d’alternative à part les accompagnements… qui accompagnent d’ailleurs de la même façon la majorité des plats, mais tant que c’est bon aucun problème !

20150507_123406

L

L

Le Blida d’Chez Zanne

  •  Ouvert du lundi au samedi le midi et le vendredi soir avec une formule « Bar à vins »
  • 12, rue Saint Laurent (derrière la Fnac) à Caen
  • Menu complet: 20 € ou le plat seul le midi: 11€
  • 02 31 86 33 66 ou contact@leblida.fr ou http://www.leblida.f

l

L

Charlotte

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Les Casse-Croûte de Suzy – Angers

944328_447550608668927_1641995860_n

Il y a peu, mes pas m’ont menés dans un lieu unique d’Angers, un restaurant se démarquant de tous les autres en ville : les Casse-croûte de Suzy.

Comment résumer le lieu en quelques mots : Bio – A emporter – Végétarien – Option sans gluten.

J’ai tellement adoré que la première chose qui est apparue dans mon esprit fut : « Il faut absolument que je fasse découvrir cette fabuleuse adresse à tous nos lecteurs et lectrices dodu(e)s ! »

1175354_478108775613110_28903581_n

Les casse-croûte de Suzy est une affaire de famille tenue par Suzy et sa mère  Bernadette. Ce coin de paradis pour les papilles a ouvert il y a un peu plus d’un an. Leur but : soutenir l’agriculture biologique et offrir à leurs clients toute la transparence possible sur l’origine des produits. La quasi-totalité des aliments sont certifiés biologiques. Bien entendu, ces deux femmes s’approvisionnent localement et vous pourrez découvrir la provenance exacte de ce qui compose les sandwichs, salades et autres « casse-croûte de Suzy ». C’est autour d’un thé que Suzy a pris le temps de discuter avec nous.

En poussant la porte, vous serez transportés dans le monde de Suzy : un endroit cosy et chaleureux (il n’est pas rare d’engager la discussion avec ses voisins).

 

Une envie de s’asseoir un moment et de profiter de l’instant m’a saisi. J’ai donc pris le temps de savourer ce déjeuner, accompagnée par quelques dodues conquises entièrement par leur repas et nos hôtes. Au menu pour moi, une soupe de potimarron curry, une salade aux olives, tomates séchées et fromage de chèvre. Je vous conseille d’achever votre moment gourmand par un dessert accompagné d’un thé.

Fotor010161589

Soupe Potimarron et Curry – Salade verte, fromage frais, tomates séchées, olives – le fameux gâteau à la farine de châtaigne / Sandwich sauce sésame, cumin, aubergines grillées, persil plat [à droite]

 Prix : Les menus s’élèvent entre 9 et 10 euros.

Les horaires : du mardi au vendredi de 11h30 à 16h30 et le samedi de 12h à 18h.

Adresse : Rue de l’Espine (en face de My Favourite Place)

Téléphone : 02.41.19.68.82.

Facebook : Les casse-croûte de Suzy

Afin de vous donner un peu plus l’eau à la bouche, découvrez une partie de la carte ci-dessous :

10644166_662517800505539_3605790529627719539_o

 Amandine

Tagué , , , , , , , , , , , ,

Le P’tit qu’à fait – Nantes

Imaginez un lieu où vous vous sentiriez comme à la maison. Un lieu où vous pourriez manger et parler pendant des heures mais sans avoir à cuisiner. Un restaurant où même les enfants auraient un espace réservé, rempli de jeux (puzzle, train, poupée, etc.) et livres de leur âge. Vous visualisez un peu ? Alors bienvenu au P’tit qu’à fait !

10726776_10205117423474688_1899927879_n

Une cuisine gourmande faite à base de produits locaux, bio et de saison. Le p’tit plus ? Les menus changent tous les jours ! Lors de notre passage nous étions nombreux et avons pu ainsi goûter tous les plats du jour. Mousse de maquereaux, salade de lentilles ou encore betteraves et feta à la menthe en entrée ; porc au cumin, carottes et poivrons ou bien clafoutis aux poireaux noisettes et comté pour les plats ; et enfin, crumble pomme pêche, moelleux au chocolat et faisselle pour les desserts (menu à partir de 12,50 €).

Hormis la salade de lentilles qui manquait d’accompagnement et de surprise, les autres plats étaient tout simplement délicieux. Des assiettes bien garnies, un thé accompagnant l’assortiment des trois desserts (faisons les choses correctement s’il vous plait – trois desserts ou rien !) et nous fûmes conquis.

Pour ceux qui souhaitent manger chez eux, enfoncés dans le canapé et cachés sous un plaid, il est possible de prendre à emporter (menu à partir de 10,00 €). Et ce n’est pas tout ! Le P’tit qu’à fait, organise également des ateliers découverte liés à la cuisine, la lecture de conte, le théâtre ou encore le modelage.

20140916_141510[1]

 

Localisation et ouverture :

 

Hélène

Tagué , , , , , , , , , , , ,

Verrine Melon-Concombre-Feta

Après plus d’un mois d’absence, il est grand temps de se remettre aux fourneaux. Il fait beau, il fait chaud, il faut profiter des derniers fruits et légumes d’été. Pour un petit apéro sympa au soleil rien de tel que des verrines melon, concombre et feta. C’est frais et ça change du saucisson. Profitez-en parce que bientôt ça sera moon boots, pot-au-feu et compagnie !

blog 3

Ingrédients pour une dizaine de verrines :

  • un concombre
  • un petit melon ou la moitié d’un gros
  • 250 g de feta
  • 1 citron vert
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • basilic
  • sel et poivre

Éplucher et épépiner le concombre. Coupe le concombre, le melon et la feta en petits cubes. Dans un saladier, mélanger le concombre, le melon et la feta avec le jus du citron vert, l’huile d’olive, une pincée de sel et une de poivre.

Remplir les verrines. Disposer le basilic ciselé sur le dessus ou une feuille entière.

IMG_4444

Aussi rapide à faire qu’à manger !

Manon

Tagué , , , , , , , ,

Crumble salé aux tomates et chèvre

Bientôt l’été, mais il fait encore frisquet, le plat parfait pour cette mi-saison est celui-ci : le Crumble salé tomates et chèvre. Plat « réconfortant » que j’ai maintes et maintes fois préparé après une longue journée de cours, avant d’attaquer une soirée de révision, il est également parfait pour un dimanche midi en famille. La préparation est rapide, la partie la plus longue est d’attendre que les tomates mijotant au four, soient délicatement parfumées par les herbes aromatiques de votre choix (pour ma part : thym, origan ou encore romarin). Simple à effectuer et à accommoder avec ce que l’on a sous la main, il n’y a plus à chercher, tentez cette recette et dites m’en des nouvelles !

Crumble salé aux tomates et au chèvre

Ingrédients pour 4 personnes :

Pour le crumble :
  • Environ 1 kg de tomates
  • Thym, origan, romarin, laurier
  • Huile d’olive
  • Sel
  • 80 g de farine
  • 70 g de pain rassis/grillé en miettes
  • 60 g de tomme de chèvre
  • 2 c. à soupe de purée de cacahuètes (ou autre purée: noix de cajou, noisettes)
  • 3 c. à soupe de pignons de pin
En accompagnement :
  • 100 g de chèvre frais
  • 200 g de faisselle de chèvre

Première étape : Sublimer les tomates

Commencer par laver les tomates puis les immerger dans de l’eau bouillante ce qui aide à retirer la peau des tomates bien plus facilement, puis les couper en morceaux et parsemer le fond de votre plat à gratin, de vos tomates fraîchement pelées. (Si vous êtes pressé, ou en dehors de la saison des tomates, vous pouvez utiliser des tomates pelées au jus en magasin.)

Ensuite verser un filet d’huile d’olive dans le plat et agrémenter les tomates d’herbes aromatiques. Pour ma part, j’ai utilisé du thym et de l’origan séché, du romarin et du laurier. Avant de mettre au four, saler le mélange. C’est parti pour une heure au four à 140°C.

Dans le cas-où vous utilisez des tomates déjà cuites, enfournez au four un quart d’heure à cette même température.

Deuxième étape : préparer la pâte à crumble

Dans un saladier, mélanger les ingrédients suivants : la farine, le pain rassis en miettes, une petite pincée de sel, le fromage râpé, 3 c. à soupe d’huile d’olive, 2 c. à soupe de purée de cacahuètes, Dans un premier temps, travailler le mélange à la fourchette, et pour finir à la main. Recouvrir les tomates de notre pâte à crumble. Ajouter la touche finale : les pignons de pin. Enfourner à 200°C pendant 25 minutes.

Troisième étape : préparer la crème fromagère

Pendant que le succulent crumble est en train de cuire au four, préparer en deux temps trois mouvements, la crème fromagère : mélanger le fromage frais avec la faisselle, et une pincée de sel.

La sonnerie du four sonne, plus qu’à servir. Sentez les effluves du crumble, bon appétit !

Crumble salé aux tomates et chèvre

 Amandine

Tagué , , , , , , , , ,

Risotto printanier

Déguster un bon plat reste un des nombreux plaisirs quotidiens dont on peut rapidement devenir dépendants. Les concoctions de nos parents, grands parents et autres membres de la famille y participant d’ailleurs grandement. Mais vient un jour où l’on a envie de mettre la main à la pâte ; de remplir la panse et de tenter de ravir les papilles de ceux qui nous entourent. Alors on s’y met, et on choisit tous une première recette !

En ce qui me concerne, ce fut un Risotto. Et depuis, je dois l’avouer, je fais essentiellement ce plat – l’adorant moi même (Voir plus loin que le bout de sa fourchette ? Jamais ! Question de principe voyons !). A la grande joie de toutes et de tous, nous sommes de nouveau au Printemps. Et qui dit nouvelle saison, dit nouveaux produits et réadaptation des plats. Alors en avant pour un Risotto Printanier !

 

P1220512 - Copie (2)

Ingrédients pour quatre personnes :

  • 1.25 l de bouillon de volaille
  • 20 gr de beurre
  • 1 c. à soupe d’huile d’olive
  • 200 gr de riz risotto (promis, si vous n’avez que du riz normal, personne ne viendra vous manger)
  • 10 cl de vin blanc sec
  • 100 gr de petits pois
  • 300 gr de pointes d’asperges vertes
  • 2 c. à soupe de crème fraîche
  • 40 g de parmesan râpé

 

  • Préparation : 30 minutes
  • Cuisson : 30 minutes

 

Faites chauffer le bouillon et gardez-le frémissant. Faites fondre 20 g de beurre dans une casserole. Ajoutez l’oignon et laissez-le fondre à feu doux pendant environ 3 minutes sans qu’il ne prenne de couleur.

Augmentez le feu, versez le riz et mélangez jusqu’à ce qu’il devienne nacré. Ajoutez le vin blanc et laissez-le réduire à sec. Versez du bouillon chaud à hauteur. Mélangez jusqu’à ce que tout le liquide soit absorbé. Reversez du bouillon à hauteur et remuez. Continuez pendant environ 20 minutes jusqu’à ce que le riz soit cuit.

Pendant ce temps, faites bouillir de l’eau. Salez, puis plongez les petits pois et laissez-les cuire pendant 10 minutes. Faites chauffer l’huile dans une poêle. Ajoutez les points d’asperges et faites-les cuire pendant 10 minutes également.

Lorsque le riz est cuit, incorporez la crème et poivrez légèrement. Versez le riz dans un plat, puis ajoutez les petits pois et les pointes d’asperges. Parsemez de parmesan et servez sans attendre.

Simple comme Bonjour, non ? Bon appétit !

Hélène

 

 

Tagué , , , , , ,

Pâtes farcies aux Légumes et Gorgonzola

Imaginez une vie étudiante sans pâtes !? Le cauchemar ! La moitié des étudiants mourraient de faim (et je m’inclus dans le lot). Le placard typique se compose d’un tas de paquets de pâtes et, à côté, d’un alignement de sauces en tout genre.  Avouez que vous aussi, quand vous allez faire les courses, vous étudiez longuement le rayon des sauces pour voir s’il n’y a pas une nouveauté qui changerait de l’éternel pesto ou de la sauce Bolo.

Voici une recette qui changera complètement des spaghettis carbonara : des pâtes farcies aux légumes et au gorgonzola ! Certes la préparation demande un peu de temps car il faut farcir les pâtes mais vous trouverez bien une âme charitable qui se dévouera gentiment pour vous aider. Recette économique et bien sympathique, que demander de plus ?

IMG_2873

Ingrédients pour 5 personnes (avec les yeux plus gros que le ventre) :

  • 500g de pâtes à farcir (j’ai utilisé des lumaconi rigati raménées d’Italie mais vous pouvez en trouver en grande surface)
  • 500g de coulis de tomateIMG_2862
  • 2 courgettes
  • 1 aubergine
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 350g de gorgonzola
  • Du basilic

Émincer les oignons et les faire revenir dans de l’huile d’olive. Pendant ce temps, couper les aubergines et les courgettes en petits cubes et hacher l’ail puis les ajouter aux oignons. Laisser revenir une dizaine de minute puis ajouter le coulis de tomate ainsi que le basilic ciselé, le sel, le poivre et un peu de piment pour ceux qui aiment. Laisser mijoter à feu doux 20  à 30 minutes

Pendant ce temps, faire précuire les pâtes (les cuire environ la moitié du temps normal indiqué sur le paquet). Une fois qu’elles sont cuites, les égoutter et les laisser refroidir.

Quand la sauce est prête, déposer une couche de sauce au fond d’un plat à gratin. Farcir les pâtes une par une et les déposer dans le plats puis les recouvrir avec les reste de sauce pour éviter qu’elles ne sèchent. Touche finale : émietter le gorgonzola sur le dessus et enfourner le tout pour 15 à 20 min à 180°C.

IMG_2865

Manon

Tagué , , , , , ,

Tarte au Saint Moret, Poires, Stilton et miel

Vous arrive-t-il de penser que les anglais ne produisent pas de bons fromages ? (ne niez pas ! évidemment que vous le pensiez !) et bien détrompez vous ! Ma mission étant de vous faire découvrir et apprécier les plats ou produits anglais, je peux vous assurer que cette semaine vous ne serez pas déçus. Partons à la découverte d’une recette utilisant un cousin Outre Manche du Roquefort, l’époustouflant et tout aussi odorant, Stilton !

.

Préparation : 10 min
1896719_10152303872628679_345218477_nCuisson : 20-25min

Ingrédients pour une tarte :

  • Une pâte à tarte brisée
  • 200g de Stilton
  • Une demi-barquette de St Môret
  • 3 belles poires
  • Une cuillère à soupe de miel (ou deux pour les Dodus gourmands !)

.

Préchauffez le four à 180°. Percez le fond de la pâte à l’aide d’une fourchette et mettez-la au four, histoire de la réchauffer un peu.

1011612_10152303875578679_269896602_nEn attendant, épluchez les poires, coupez-les en quartier, puis coupez ces derniers encore en deux. Préparez le Stilton, le St Môret et le miel.

Lorsque la pâte a légèrement brunie, sortez la du four et tartinez le fond de St Môret. Placez les poires de manière à ce qu’elles forment un cercle et émiettez le Stilton dessus. Enfin, tapissez de miel et remettez le tout au four pendant 20min.

Enjoy !

.

.

Claire

Tagué , , , , ,

Au murmure des Carottes – Angers

J’aaadoooooore les sushis de Manon (oui, ça devait sortir!) et aller au restaurant aussi, mais pour une végé comme moi, la sortie peut parfois tourner au casse-tête.

Déjà, pas sûr de trouver partout des plats qui conviennent. J’entends par là des choses bonnes, originales et … sans viande. Et quand la soirée restau se partage avec un carnassier, ce qui est souvent le cas pour moi, et ben là, autant vous dire que c’est d’autant plus compliqué. Il existe pourtant des petites perles où les végé ainsi que leur amoureux carnivore peuvent trouver leur compte….

1452442_1389013731341372_1468974833_n

A Angers, en voici une: Au murmure des carottes. Oui c’est bien ça… « La femme qui murmurait à la fane des carottes » ! Sauf que là, contrairement à Robert Redford qui ne mange pas son cheval, ici Madeleine fait la peau à ses carottes … Mais pas que ! En effet, les produits sont très variés, parfois même méconnus, et tous bio.  Un peu sur le même modèle que chez Osé, la carte change tous les jours avec toujours deux entrées et deux plats: un végétarien et un avec viande ou poisson. En plus d’être bio, les produits sont autant que possible locaux, tout cela dans un souci de traçabilité et de développement durable au sens large du terme. Et ça, ce n’est pas pour me déplaire! A l’allure d’une petite cantine, les guirlandes et chaises colorées apporteront de la gaieté à votre déjeuner. 

Au menu du jour pour les dodues:

  • Rillettes et sa tartine grillée OU terrine végétale (des lentilles, des légumes, du cumin et du pain trempé dans du lait, pas mauvais!)
  • Gratin de saucisses au confit d’oignons OU potée végé (comme un pot au feu mais sans viande avec une purée de pois cassés au cumin.. MMMmmmm)
  • Financier marbré OU roulé au chocolat OU soupe à l’ananas et à la noix de coco1939613_10152332149709612_1910773605_o

1655115_10152332150029612_1047919133_o

l

l1898820_10152332150764612_268794909_o

l

l

L

L

L

Les idées fusent au murmure des carottes: boeuf à l’orange ou tajine de poulet aux pruneaux, pour les non-carnivores un plat original et savoureux tous les jours, et des graines germées semées un peu partout dans les assiettes pour le plein de vitalité et de saveur!

L

L

L

L

L

LL

Et qui a dit que ne pas manger de viande n’est pas bon nutritionellement parlant?! En tous cas si j’avais Madeleine Remigereau à la maison, je pourrais répondre qu’à chaque repas je mange au moins une légumineuse, des légumes verts, des céréales et des crudités, tout ce qu’il faut pour être bien en forme!

Concernant les vins, nous n’avons pas testé. Nous avions cours de GRH l’après-midi, donc pas d’alcool pendant le service (sérieuses ces Dodues) !

A l’arrivée des assiettes, on peut penser que notre estomac ne sera pas rassasié en sortant mais nous étions toutes bien repues mais juste ce qu’il faut, histoire de ne pas avoir trop envie de faire une sieste dans l’après-midi. 

On résume:

Les – :

  • Quantités un peu justes pour les gros mangeurs,mais après tout le concept du restaurant est tourné vers le diététique donc bon…
  • Pour le plat avec viande, le menu avec entrée, plat et dessert revient à 18€, peut-être trop pour certains
  • Ambiance peut être un peu trop « cantine »

Les + :

  • Du bio, du frais, du fait-maison, du local et le choix entre végétarien ou non
  • En plein centre ville
  • La carte change au fil des envies et des saisons

Cela fait à peine six mois que ce lieu a ouvert ses portes, et si votre estomac a faim, mais d’autre chose qu’un fat/fast-food, foncez! Un peu de détox gourmande, c’est bon pour les papilles et pour le moral! C’est bien connu quand la papille va, tout va!

Parfait pour un bon encas réconfortant au milieu d’une folle journée. Pas mal d’habitués déjà, alors n’hésitez pas à réserver!

1426402_1389016808007731_1674498781_n

 
Mais elles sont où ces carottes ?
 
Au murmure des carottes
60, rue du Mail
49000 ANGERS
02 41 34 07 75
 
Ouvert tous les midis du lundi au vendredi et le vendredi soir
 
Plat: de 11€ à 13€ 
Entrée, plat et dessert: de 16€ à 18€ 
 
 
 

Charlotte

 
Tagué , , , , , , , , ,

Ma version de l’Aligot

Aujourd’hui, je vous fais partager LE PLAT de mon hiver. Paraît-il que c’est la période idéale pour faire des réserves ! Alors si vous aimez les patates et le fromage, vous allez être servis les amis. Depuis que j’ai découvert la tomme fraîche, chaque hiver, c’est le plat à se péter le bid’ comme on dit par chez moi.

Je vous présente donc ma version de l’aligot : TA-DAM !

IMGP1965 améliorée

Préparation : 20 minutes

Cuisson : 45 minutes

Ingrédients pour quatre gros mangeurs, ou six petits estomacs :

  • 500 g de tomme fraîche (d’Aubrac pour ma part)
  • environ 1 kg de pommes de terre (de type Nicola)
  • 4 gousses d’ail
  • 125 ml de crème végétale soja (ou la crème que vous avez sous la main)
  • une bonne pincée de gros sel
  • sel et poivre

Épluchez les pommes de terre, puis les couper en fines rondelles. Retirez la peau de l’ail et coupez en deux dans le sens de la longueur afin d’enlever le germe.

Dans une casserole, faites cuire l’ail et les pommes de terre, à feu vif, dans un volume d’eau à mi-hauteur des pommes de terre, en couvrant au trois quart. Quand l’eau se met à bouillir, ajoutez une bonne pincée de gros sel, mettez à feu moyen et remettez le couvercle. Lorsque les pommes de terre commencent à être cassantes, enlevez le couvercle et continuez la cuisson jusqu’à qu’elles soient parfaitement cuites et cassantes.

Ajoutez peu à peu la crème, en remuant. Vous allez obtenir une texture de purée à moitié en morceaux. Pour finir cette succulente recette, ajoutez l’ingrédient clé : la tomme fraîche coupée en morceaux. Salez et poivrez à votre convenance.

Ça y est, c’est prêt ! Y a plus qu’à déguster !

Petite remarque : Les quantités de fromage et de patates sont variables, selon si vous êtes un gourmand “fromager” ou un “patate” gourmand. 

Amandine

Tagué , , , , , , , , , , , , , , ,