Archives de Tag: mercado da ribera

Les Dodues en grande vadrouille: Lisbonne

Les Dodues ne manquent pas une occasion de vous faire partager leurs (bonnes !) expériences gustatives, même au delà des frontières … Car il n’y a pas qu’en France qu’on se régale, mais ça, on espère que vous n’avez pas besoin de nous pour le savoir ! En janvier, nous nous sommes rendus, avec nos chers camarades, au Portugal pour notre voyage de fin d’études. Au programme Porto et Lisbonne au pays de la bacalhau (morue) et autres poissons, des pasteis de nata, du vin et du Porto entre autres. Aujourd’hui, on vous emmène à la capitale (wech!). Hormis les super restos à moins de 15 euros par personne de l’apéritif au dessert en passant par le vin du pays, les Dodues ont fait deux belles découvertes gourmandes. On vous raconte !

Lisboa, Mercado da ribera: le plus grand marché couvert de Lisbonne. Nous sommes entrés par le marché « classique » : poissons, fruits et légumes… Mais ce marché se divise en deux grandes parties, et c’est de l’autre côté que les Dodues ont ravi leur estomac après s’être mis en appétit avec toutes les couleurs du marché alimentaire…

P1240497

10830649_10204461752956539_6796912474222238150_o

L

L

L

L

L

L

L’autre aile du marché laisse place à un espace bien plus moderne et atypique: des mange-debout en bois, des suspensions en acier, des restaurateurs avec des enseignes couleur ardoise harmonieuses et une décoration appliquée.

P1240503

J’en eu le souffle coupé en me demandant si c’était bien ce que je croyais… Parce que oui, ce concept de street-food à apprécier sur les marchés, je me suis toujours demandée pourquoi ce n’était pas quelque chose qui se démocratisait dans notre si beau pays franchouillard.

C’est quand même hyper convivial comme ambiance non ?

15622_10206193704141032_3581521969867963640_n

Ici, chaque restaurateur cuisine sur place devant les clients avec des produits frais. Ainsi, les deux parties du marché sont complémentaires et se valorisent mutuellement. On trouve aussi une petite partie librairie-épicerie fine, avec de très belles choses… C’est beau mais c’est cher (n’est-ce pas David !). Mais ce qui a vraiment intéressé les Dodues, c’est cette multitude de choix pour déjeuner et chacun a sa spécialité: pizzas, planchas, sushi, tartine, une sorte de panini portugais, des sardines, des tartares… et côté sucré des spécialistes de la glace ou encore de gâteaux plus beaux les uns que les autres. Un de nos coups de coeur pour le côté salé :

Cozinha da Felicidade…

20150114_150434_Richtone(HDR)

Ce petit resto porte bien son nom. Car c’est bien de la joie qu’il a procuré aux Dodues ! Au menu: des tartines, des salades, du poisson et des viandes. Basique, classique, pas de quoi casser 2 nageoires à une morue (oui, nul.) vous me direz. C’est aussi un peu ce que j’ai pensé avant d’avoir mon assiette sous les yeux, et surtout à la première bouchée. Là… Extase, vraiment. 

20150114_141814_Richtone(HDR)J’ai dégusté leur salade chaude avec pois chiches, patate douce, poivrons grillés et purée de carotte… C’était harmonieux dans l’assiette et il m’est arrivé que très rarement d’apprécier autant chaque bouchée. De son côté, Amandine avait opté pour une salade de fromage de chèvre glace au miel, fruits rouges et amandes. Elle m’a fait gouté… ET là, j’ai transgressé…

J’ai mangé DEUX PLATS ! (Je ne suis pas la seule mais je ne dénoncerai personne!). Côté tarifs, les salades sont environ à 7 Euros, pour les poissons (ex: thon des Açores braisé, ciboulette et patate douce) il faut compter entre 8 et 9 euros. Et les plus férus de viande se sont aussi régalés. Voici un bel exemple toujours à Cozhina da Felicidade, avec du boudin noir sur sa compote d’ananas et tuiles au fromage (quejo da ilha): un délice pour Manon !

11001806_10153160469659612_245217255117671561_n

Alors, vous salivez ? Si vous allez en week-end à Lisbonne, ne loupez pas cette pépite! Et c’est où ? Juste en face de la station Cais Sodre à deux pas de l’hyper centre.

20150113_154028l

Et pour une autre expérience gustative inoubliable, ne passez pas à côté de Belem. Pourquoi Belem, tout d’abord pour s’offrir une escapade sur le bord de l’eau hors de l’effervescence de l’hyper-centre mais aussi pour les pasteis de Belem ! Le service n’est pas intimiste et agréable comme on l’aimerait, on sent que les serveurs sont un peu à bout, mais le goût des pasteis fait oublier le reste. A goûter absolument !

Imaginez un flan, mais en 1000 fois mieux avec une pâte goûteuse et encore tiède, le tout saupoudré d’un peu de cannelle avec un chocolat chaud. David a bien résumé ce moment de gourmandise: réconfortant.

L

Viva el Portugal !

Charlotte

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , , ,