Archives de Tag: accord mets-vins

Deux coups de coeur à Caen – Sézame & Pavot ET Le Blida d’chez Zanne

Au programme aujourd’hui non pas une mais deux adresses gourmandes qui ont conquis le coeur (et l’estomac !) des Dodues ! Deux établissements pour se faire plaisir en toute circonstance dans la capitale bas-normande : sur le pouce, en terrasse et à emporter, avec un bagel pas comme les autres ou vous régalez de l’entrée au digestif dans un bistro cave à vins…

Capture d’écran 2015-07-10 à 11.30.50

~~~~~~~~~~~  Sézame & Pavot ~~~~~~~~~~~~

C’est entre le château et l’hyper centre-ville que se trouve cet établissement frais et coloré. Oubliez le bagel « saumon cream cheese  » classique. Ici il y a de l’idée dans ces petits pains ronds ! Un de nos choix s’est porté vers le modesto:  bagel pavot, cream cheese, tomates séchées, fêta, poulet et de la tapenade d’olives noires. Et pour les végétariens il existe même plusieurs alternatives: à la tomate et au guacamole ou encore aux carottes grillées, tomates séchées, tapenade de champignons et comté et le tout bien grillé… mmmmmm !!

LLL20150611_125813

L20150611_125753

L

Le petit + ce sont les soupes maison ! Deux différentes tous les jours et en ce mercredi c’était petit-pois cheddar ou poivrons-lardons. Une touche de douceur pour accompagner à merveille ces petits sandwichs !

20150611_125734

Le chef adore aussi jouer avec les parfums de différents vinaigres et cherche toujours de nouvelles associations parfois surprenantes. En omnivore convaincu mais très ouvert quand il s’agit de cuisine il est actuellement en train de travailler sur un bagel végétalien avec des algues ! Toutes les semaines un nouveau bagel est créé et mis à la carte de manière limitée. Pour connaître le bagel de la semaine rendez vous sur la page Facebook, très active !

Et du côté des desserts: on retrouve des tartes citron meringuées, cheesecakes, profiteroles, de quoi ravir les papilles sucrées !

C’est nouveau : pour ceux qui aimeraient déguster un bagel les yeux face à l’horizon c’est possible avec le nouvel établissement à Courseulles sur mer.

20150611_135427

l

Sézame & Pavot 

lL L

~~~~~~~~~~~~~ Le Blida d’Chez Zanne ~~~~~~~~~~~~~~

20150119_134328

l

L

L

Le Blida quoi ?? Un nom peu courant pour un bistro…. Explications: le blida est un verre champenois vendu en Algérie pour le service du thé et le « Zanne » vient de Suzanne, la grand-mère vigneronne ! C’était évident pourtant ! 😉

Une déco sympa, une atmosphère chaleureuse, de la cuisine bistro maison et … des vins et spiritueux sélectionnés… Que demander de plus ?!

L20150507_130654

LC’est dans ce restaurant que j’ai pu découvrir le poisson blanc avec une sauce à la vanille de Madagascar, une belle surprise ! Le tout est accompagné de légumes et une purée selon l’inspiration. « Simple » vous me direz, et alors ? Une cuisine simple avec des produits frais et une pointe de créativité, n’est-ce pas ce que l’on demande aux brasseries pour les déjeuners de tous les jours ?

En entrée, on vous propose ici de la charcuterie, une terrine du chef, des harengs à l’huile ou encore du saumon gravlax. En plat, les amateurs de bonne bidoche seront servis: tartare au couteau, tête ou rognons de veau, etc. Et pour le dessert, le dessert qui réconforte toujours: le fondant (je dirai même coulant!) au chocolat et son coulis fruits rouges ou encore un riz au lait ou une panna cotta aux fruits rouges…

L

Capture d’écran 2015-07-10 à 11.42.55

Le seul hic: pour les végés peu d’alternative à part les accompagnements… qui accompagnent d’ailleurs de la même façon la majorité des plats, mais tant que c’est bon aucun problème !

20150507_123406

L

L

Le Blida d’Chez Zanne

  •  Ouvert du lundi au samedi le midi et le vendredi soir avec une formule « Bar à vins »
  • 12, rue Saint Laurent (derrière la Fnac) à Caen
  • Menu complet: 20 € ou le plat seul le midi: 11€
  • 02 31 86 33 66 ou contact@leblida.fr ou http://www.leblida.f

l

L

Charlotte

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Nems aux petits légumes, poireau, lait de coco et noix de cajou

Première chose Chers Lecteurs, le nem n’est pas chinois mais… vietnamien.

Deuxième chose, c’est facile à faire ! Surtout une fois que vous avez les ingrédients de base (galettes de riz, vermicelles de soja et sauce pour rouleaux de printemps). La preuve, ces nems furent une grande première pour moi, et je suis loin d’être déçue ! Alors vous aussi, lancez-vous !

Troisièmement, même sans viande cette recette est savoureuse !

Maintenant, c’est parti pour une escapade asiatique, même si j’avoue que côté ambiance musicale en cuisine c’était plutôt J-Lo et Shaggy que de la musique vietnamienne !

DSCN1636

Nems avant cuisson

Dans cette recette, j’ai opté pour des galettes de riz mais vous pouvez très bien utiliser des feuilles de brick surtout s’il n’y a aucune épicerie asiatique à la ronde ! Mais pas d’impasse pour la sauce rouleaux de printemps, qui est pour moi quasi-indispensable pour avoir un « vrai » goût de nem.

Ingrédients pour 8 nems ( soit 2 gros mangeurs… oups j’en ai mangé 6 ce midi !)

Temps de préparation: Au moins 1 heure (recette déconseillée pour un repas dernière minute !)

  • 8 galettes de riz
  • un saladier d’eau chaude
  • 1 poireauDSCN1651
  • 100 ml de lait de coco
  • 1 échalote
  • 1 oignon
  • 1 carotte
  • 3 ou 4 champignons (bruns c’est meilleur)
  • 1 tomate pas trop juteuse
  • Une vingtaine de pois chiches (facultatif)
  • 1/2 botte de persil
  • 25 gr de vermicelles de soja
  • Une vingtaine de noix de cajou
  • Curry, gingembre et garam masala
  • Huile végétale pour la cuisson
  • Sel, poivre
  • 10 feuilles de menthe
  • Salade
  • Sauce rouleaux de printemps

 

Commencez par émincer le poireau, l’échalote et l’oignon finement. Pour ne pas pleurer, respirez avec la bouche ! Faites les revenir 15 minutes non pas dans de l’huile mais dans le lait de coco.

Pendant ce temps, couper en petits morceaux les champignons et la tomate (en enlevant le jus). Epluchez et râpez les carottes ou coupez les très finement. Ajoutez les avec le poireau pour encore 10 minutes. Pendant ce temps (car oui, on ne perd pas de temps !) coupez le persil et 2 feuilles de menthe, enlevez la peau des pois chiches et écrasez les entre vos doigts. Ajoutez ces derniers ingrédients au mélange. Faites bouillir de l’eau salée, quand elle bout, éteignez le feu et plongez y les vermicelles de soja pendant 4 minutes puis les égoutter dans une passoire. N’oubliez pas de remuer vos légumes entre temps.

L’assaisonnement: Salez, poivrez et ajoutez une bonne pincée de masala de même pour le curry et un peu (la pointe d’un couteau) de gingembre pour son effet aphrodisiaque …

Si le lait de coco est évaporé c’est cuit ! Le mieux pour en avoir le coeur net, c’est de goûter, en plus cela vous permettra d’ajuster l’assaisonnement selon vos goûts. Si oups, un peu trop d’épices tombe dans vos légumes, vous pouvez ajouter un peu de crème fraîche pour adoucir.

Ajoutez les vermicelles de soja coupés en morceaux de 2 à 4 cm. Réservez le mélange au frais, le temps de vous préparer à l’épreuve du pliage.

Pour cela, trempez la galette de riz dans de l’eau bien tiède pendant 3 secondes puis le placez sur un linge propre. Le prendre avec les deux mains pour la placer sur votre plan de travail.

Mettre une c.à.s de farce en longueur en bas au trois quart de la feuille. Ajoutez une ou deux noix de cajou émiettées (avec le fond d’un verre c’est facile). Repliez des deux côtés sur la verticale puis enroulez le nem en montant.

Bon ok, t’as pas tout compris... en images: nems

Quand vos nems sont roulés, faites chauffer de l’huile végétale pour friture dans une poêle . Il ne vous reste qu’à les faire cuire 5 minutes en les tournant sur chacun des quatre côtés pour qu’ils soient colorés. Faites attention que l’huile ne chauffe pas trop et que les nems ne brûlent pas. A déguster sur le champ !

 

DSCN1646

Mais comment on déguste tout ça ?

Je vous avoue que les baguettes et moi, ça fait deux et le nem et moi, c’est avec les doigts. Enroulez le nem dans une feuille de salade avec une feuille de menthe, trempez dans la sauce et régalez-vous !

Et qu’est-ce qu’on boit ?

Préférez un rouge fruité type Madiran, côte du Rousillon ou un blanc tel qu’un Savennières ou un Saumur blanc pour rester en vallée de la Loire !

Charlotte

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Tarte oignons confits-chèvre frais-pignons de pin

Tarte oignons, chèvre, cela sonne trop classique à votre goût ? Peut-être mais là, les oignons sont en confit et sont accompagnés de raisins et de pignons de pin… ah ah … !

Image

.

Cette recette a été confectionnée en période d’exams dans une cuisine d’environ … 2m², comme quoi, avec un peu de gourmandise, tout est possible !

Les grandes lignes de cette recette viennent d’un livre d’Alain Franck « pour réussir à coup sûr vos accords plats-vins » mais j’ai suivi mon instinct pour le reste.

La pâte a été faite maison, mais rien ne vous empêche de l’acheter, surtout si vous choisissez d’opter pour une pâte feuilletée.

.

 ~~~~~~~~~~~~

.

  • 1 pâte brisée (ou feuilletée) soit 300g de farine, ½ c.c de sel, 150 g de beurre (préalablement sorti du frigo) et 5 cl d’eau tiède
  • 4 gros oignons
  • De 75 à 100g de fromage de chèvre frais
  • Une petite poignée d’un mélange de raisins secs
  • 1 c.c jus citron, 1 c.c miel, 1 pincée sel et de sucre (facultatif)
  • 2 c.s rase de pignons de pin

Image

.

Préparez la pâte brisée: Mélangez la farine et le sel, ajoutez le beurre en pommade et formez une pâte friable avec les mains (mon moment préféré !). Puis ajoutez l’eau tiède et formez une belle boule.

Laissez reposer votre pâte et attelez-vous à la garniture.

Emincez les oignons (se protéger des larmes avec des lunettes de plongée si besoin !) et les faire revenir dans de l’huile d’olive. Si vous choisissez de mettre une petite partie d’oignons rouges, pensez à bien enlever la partie épaisse de la peau. Une fois les oignons légèrement dorés, baissez le feu (faute de mieux, la puissance des plaques d’étudiants !) et laissez mijoter pendant 30 min. En attendant, faites cuire votre pâte à blanc environ 10 min à 180°, sans oublier les trous de fourchette pour ne pas se retrouver avec une calzone dans votre plat…

J’ai ajouté de l’eau de temps en temps pour éviter que les oignons brûlent. Ajoutez le citron, le miel, un peu de sel, les raisins puis les pignons de pin légèrement grillés dans une poêle à part.

Saupoudrez d’un peu de sucre cassonade selon vos goûts. Car oui, en cuisine, il faut goûter ! Et ajoutez le chèvre en rondelles ou en petits morceaux..

Image

.

.

Laissez cuire une trentaine de minutes à 160° et servez avec une bonne salade.

.

.

Loin d’être une experte en vins, je me permets de vous conseiller une de mes dernières découvertes d’œnophile pour un accord mets et vins :

Un « côteaux d’Ancenis Malvoisie », que je qualifierais de « moelleux mais pas trop »! Et n’hésitez pas à vous diriger vers un Pineau des Charentes (pour faire honneur à Amandine et parce que c’est bon!). La sucrosité du confit d’oignons se mariera à merveille!

Charlotte

Tagué , , , , , , , , ,