Archives de Catégorie: Miam des Pâtes et des Patates

Spaghetti au Pesto Rosso mais pas que …

18h30 : retour du boulot. Et là c’est le drame ! Je me sens soudain atteinte d’une flemmingite aiguë, aucune motivation pour me mettre en cuisine. Mais de là à me résigner à manger une tranche de pain de mie avec un morceau de vache qui rit, non il ne faut pas pousser. Une Dodue qui a la flemme certes mais bon une Dodue quand même. La solution ? Des spaghetti avec une bonne sauce au pesto Rosso amélioré ! C’est un des plats réconfortant par nature. Etant donné que le but de l’opération est de passer le moins de temps possible aux fourneaux mais de se faire plaisir, j’utilise un Pesto Rosso tout prêt auquel j’ajoute différents ingrédients pour un résultat au top ! Le seul inconvénient, je dois l’avouer, c’est que c’est difficile à manger sans se barbouiller de sauce tomate, mais ça a son charme non ?

IMG_5136

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 400/500 g de spaghetti
  • 1 pot de pesto Rosso (pour ma part je prends le Barilla)
  • 3 échalotes
  • 2 gousses d’ail
  • 4 ou 5 champignons frais
  • 1/2 pot de tomates séchées
  • une quinzaine d’olives noires dénoyautées
  • un morceau de parmesan

Hacher les échalotes et l’ail et les faire revenir dans une poêle avec un fond d’huile d’olive. Couper les champignons en cubes et les ajouter au mélange ail/échalotes.

Couper les olives en rondelles et les tomates séchées en lamelles puis les ajouter dans la poêle.

Ajouter le pesto Rosso et un demi verre d’eau. Laisser cuire à feu doux une dizaine de minutes.

Faire cuire les spaghetti.

Pendant ce temps, faire des copeaux de parmesan avec une économe.

Au moment de servir, disposer les spaghetti dans une assiette creuse, déposer la sauce par-dessus et ajouter les copeaux de parmesan.

Allez hop à table pendant que c’est chaud.

Manon

Tagué , , , , , , , , , ,

Purée de Patate Douce à la Crème de Coco

Au nom de mon grand amour pour la patate douce, je commence l’année en vous proposant une purée à la patate douce et à la coco. Toujours plus d’originalité me direz-vous ! Cette purée ne sera-t’elle pas trop « sucrée » ? Non du tout, parole de Dodues.

« Réveillez l’originalité qui sommeille en vous, et réalisez cette recette aux allures exotiques ! »

Ingrédients :

  • 1 kg de patate douce (poids épluché)
  • 40 cl de crème de coco
  • 75 g de beurre
  • 1 cuillère à soupe de coriandre séchée (ou un petit bouquet de coriandre fraîche)
  • sel et poivre

Préparation :

Éplucher les patates douces, les laver et les couper en cubes.

Les plonger dans un grand volume d’eau froide. Porter à ébullition puis laisser cuire une dizaine de minutes. Tester la consistance à l’aide d’une fourchette. C’est fondant ? Vous pouvez retirer du feu.

Égoutter puis attraper votre moulin à légumes (ou mixeur) et un saladier ! Ecrasez !

Dans une casserole, mettre les patates douces écrasées, et mélanger tout en ajoutant la crème de coco et le beurre préalablement découpé en petits morceaux.

Lorsque vous obtiendrez une texture homogène, ajoutez la touche finale : Coriandre / Sel / Poivre.

Servir bien chaud : TA-DAM !

Purée de patate douce et crème de coco

Amandine

Tagué , , , , , , ,

Gratin pommes de terre – butternut – cheddar

Comme une envie d’un bon gros gratin dauphinois revisité ! Oui, oui quand on est dodue, on veut toujours plus de gourmandise ! Alors faisons entrer dans la danse, notre plus grand ami, le fromage. Un petit clin d’œil pour nos amis anglais, ce sera du cheddar ! Et quand les Dodues revisitent un plat, ils ne le font pas à moitié, la courge butternut sera de la partie.

À vos fourneaux ! Promis le plus long dans la recette, sera le temps où vous saliverez devant la porte du four en observant le fromage se dorer la pilule..

img_20141123_122815

Ingrédients :

  • 500 g pommes de terre (suggestion : misées sur Charlotte ou Amandine pour la variété : elles adorent les gratins !)
  • 500 g de butternut
  • 200 g de cheddar
  • 40 cl  de crème liquide
  • 40 cl de lait
  • sel et poivre
  • 1 bonne pointe de couteau de 4 épices
  • beurre

Préparation :

Préchauffer le four à 200°C.

Éplucher les pommes de terre et le butternut, puis couper-les en fines lamelles. Placer les lamelles dans un saladier, saler et poivrer généreusement, saupoudrer d’épices et mélanger à l’aide vos mains afin que les patates et le butternut s’imprègnent de ces épices. D’autre part, râper le cheddar.

Beurrer votre plat à gratin, disposer une couche du mélange pommes de terre et butternut, puis disposer une couche de cheddar, et napper le tout de la moitié de la crème liquide (20 cl) et du lait (20 cl). Répéter l’opération précédente dans le même ordre : patates/butternut puis cheddar et pour finir crème/lait.

Enfourner au four pendant 1 heure environ.

img_20141123_141555

Faites place au gratin pommes de terre, butternut et cheddar !

Amandine

Tagué , , , ,

Röstis pomme de terre, oignon, mozzarella et maïs

Il y a des périodes où l’on a plus grand chose dans le frigo, peu d’idées et la flemme de faire des courses.. Mais il nous reste souvent quelques patates, un oignon, et une boîte de maïs. Alors plus qu’à aller à la superette du coin pour acheter un sachet de mozzarella pour agrémenter le tout ! De plus, pour préparer des röstis, pas besoin d’être Bocuse !

C’est parti, plus qu’à cuisiner !

wp_20141122_030[1]

Ingrédients :

  • 350 g de pommes de terre fermes (poids épluché)
  • 1 gros oignon ou 2 petits oignons
  • 75 g de maïs
  • 1 œuf
  • 200 g de mozzarella
  • origan ou basilic
  • huile d’olive
  • sel et poivre

wp_20141122_003[1]

Préparation :

Émincer l’oignon. Peler et râper les pommes de terre puis la mozzarella avec une grosse grille. Placer l’oignon, les pommes de terre et la mozzarella dans un saladier, ajouter l’œuf battu, le maïs. Assaisonner le mélange avec du basilic ou de l’origan, du sel et du poivre.

Faire chauffer une poêle avec de l’huile d’olive, puis former des petits tas à l’aide d’une cuillère que vous déposerez au fur et à mesure dans la poêle. Aplatir légèrement les petits tas afin de former de minis galettes. Laisser cuire six minutes environ de chaque côté, tout en surveillant.

wp_20141122_025[1]

À servir avec de la salade et pourquoi pas un peu de mozza et des olives !

Amandine

Tagué , , , , , , , ,

Tagliatelles à la courge de Nice et à la sauge

Halloween inspire la couleur orange et l’originalité, j’ai donc choisi de vous faire découvrir une variété de courge bien orangée peu connue : la courge de Nice. Ne vous inquiétez pas, un potiron fera aussi l’affaire pour cette recette.

Cette recette est parfaite pour faire manger des cucurbitacées aux plus réticents. Je l’ai testée sur mon cobaye préféré : mon frère. Peu enclin à manger tout ce qui s’appelle potimarron, citrouille, ou potiron, résultat : aucune grimace ! Même moi qui ne suis pas fan de la roquette en temps normal, j’ai été agréablement surprise par son goût revenu dans un filet d’huile d’olive : un fondant qui ne vous laissera pas indifférent !

Fotor01028105618Ingrédients pour 4 personnes:

  • une courge de Nice (ou potiron)
  • 500 g de tagliatelles fraîches
  • 75 g de roquette
  • une quinzaine de feuilles de sauge
  • parmesan (ou fromage râpé si vous n’en avez pas)
  • une bonne poignée de cerneaux de noix
  • 5 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • sel et poivre

Préparation de la courge :

Préchauffer le four à 220°C.

Éplucher la courge, couper grossièrement en morceaux, puis disposer ces derniers dans un plat à gratin, arroser de trois bonnes cuillères à soupe d’huile d’olive, enfourner au four pendant 30 à 40 minutes.

Comment savoir si la cuisson est bonne ? Piquer avec une fourchette dans un des morceaux, si la texture est fondante c’est topissime !

(si vous choisissez de faire cette recette en utilisant une autre courge tel que le potiron, le temps de cuisson ne sera pas tout à fait le même, dans ce cas je vous conseille de mettre au four pendant 20 minutes puis d’en vérifier la cuisson avant de la prolonger si nécessaire).

Pendant que la courge de Nice se dore la pilule :

Tout d’abord, laver la roquette et  la sauge, ciseler finement les feuilles de sauge, puis casser les noix.

D’autre part, faire cuire les tagliatelles dans un grand volume d’eau salée porté à ébullition. Plus qu’à égoutter et à les remettre dans la casserole.

Passons à la dernière étape :

Ajouter dans la casserole la courge, la roquette et la sauge préalablement préparées. Régler à feu doux et verser deux cuillères à soupe d’huile d’olive, afin de faire fondre la roquette et faire revenir délicatement la sauge. Saler et poivrer à votre convenance.

La dernière touche à ne surtout pas oublier : servir en parsemant chaque assiette de noix et de parmesan.

wp_20141005_023

 Amandine

Tagué , , , , , , , , , ,

Des pâtes, des pâtes … oui mais aux brocolis !

Une envie soudaine de pâtes …?! Mais votre côté démoniaque vous laisse croire que c’est mauvais pour vos essais de bikini…. Mais que neni ! Les pâtes c’est même très bon pour la santé… sous certaines conditions. Il est certain qu’une grosse plâtrée de pâtes avec de la crème fraîche et du fromage râpé, il ne faut pas vraiment en abuser (oh oui mais c’est trop bon!!).

Si vous voulez vous faire plaisir, mangez des pâtes complètes, avec des légumes verts et des protéines … végétales, c’est le plein d’énergie sans les calories ! Pourquoi complètes? Parce qu’elles ont des fibres (bons pour le transit) et diminuent le cholestérol (peut-être la raison pour laquelle je n’en avais pas assez à mon dernier bilan sanguin! Mieux mieux vaut que trop!)

Comment ça on ne peut pas être sportif et végé … J’en suis l’exemple incarné ! (comment ça, cela ne saute pas aux yeux que je fais du sport…?! ). Alors si vous voulez être en forme pour au printemps, voici ma recette végé de pâtes qui donnent la patate !

~~~~~~~~~~~~~~~~

Pour 4 à 5 personnes, il vous faudra:DSCN0189

  • 300 gr de pâtes complètes
  • 1 tête de brocolis
  • 100 g de tofu
  • 1/2 fenouil
  • Des tomates cerise
  • De la ciboulette et du persil (oui j’en met partout)
  • 1 gousse d’ail
  • 1 c.à.s d’huile piquante à pizza pour relever tout ça
  • Un peu de crème fraîche de Normandie (allez vous avez le droit!) ou du lait d’amande
  • 1 boule de Mozzarella di Buffala
  • Des amandes effilées pour la déco

~~~~~~~~~~~~~~~~

Cuire les pâtes al dente. Encore une fois parce que elles ont sont plus intéressantes sur le plan nutritionnel que les pâtes trop cuites. Dans de l’eau bouillante salée, faire cuire 10 minutes le brocolis et ajoutez le fenouil au bout de 5 minutes. Coupez le tofu en petits morceaux et ajoutez l’huile piquante dessus pour qu’il s’imprègne du liquide. Emincez une gousse d’ail et la faire revenir dans une poêle avec de l’huile d’olive et ajoutez le tofu et les tomates cerise laissez cuire sans que l’ail crame! Et vous le savez certainement pour le brocolis, il faut le passer sous l’eau glacée à la fin de la cuisson. Egouttez les pâtes et même si tout est cuit et prêt, j’aime bien refaire chauffer l’ensemble dans une poêle. Donc dans une poêle mélangez le tofu, puis les légumes, les pâtes, la crème et la mozzarella. Quand elle est fondue, c’est prêt !

DSCN0197

Bon ap’ les sportifs dodus !

Charlotte

Tagué , , , , , ,

Beignets de Patate Douce

Dernier apéro de mai, une bonne bouteille de vin, un plateau de fromages fermiers, et pour l’originalité : des beignets de patate douce ! La patate douce, plus sucrée que les pommes de terre que l’on utilise habituellement, s’utilise également dans l’élaboration de desserts. Mais aujourd’hui ce sera en beignet,c’est décidé . En Mai, fais ce qu’il te plaît ! Donc si cette recette vous plaît également, faites-là !  Succès garanti les amis.

wp_20140530_0015

Préparation : 10 minutes

Cuisson : 15 minutes

Ingrédients :

  • 300 g de patate douce
  • 150 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1/2 c. à café de sucre semoule
  • 1/2 c. à café de sel fin
  • 15 cl d’eau
  • piment et paprika en poudre à volonté (n’hésitez pas à en mettre une bonne dose si vous aimez épicé)
  • huile (pour la friture)

Dans un saladier, mélanger la farine et la levure puis ajouter le sucre et le sel. Incorporez l’eau tout en mélangeant énergiquement.

Occupons-nous à présent de l’élément « star » de notre recette : la patate douce. Peler et râper la patate douce avec une grille à gros trous. Ajouter la patate douce rapée au mélange.

Plus qu’à faire cuire les beignets. Je fais avec les moyens du bord, pas de bassine à friture, mais pas d’inquiétudes, une casserole suffit. Tout d’abord, disposer dans une assiette ou deux, du papier essuie-tout. Dans une casserole, mettre environ 5cm d’huile. A l’aide d’une petite cuillère, plonger la pâte à beignet dans l’huile, afin de former les beignets. Lorsqu’ils remonteront à la surface, avec un écumoire, déposez les beignets sur le papier essuie-tout qui absorbera l’huile excédentaire.

Petit conseil : si vous souhaitez qu’ils soient croustillants laissez-les un peu plus dans l’huile très chaude. Pour ma part j’en fais des moelleux et des croustillants pour plaire au maximum de personnes.

A déguster aussitôt, avec une sauce au yaourt citronnée aux herbes.

Bon apéro !

Amandine

Tagué , , , , , , , ,

Pâtes farcies aux Légumes et Gorgonzola

Imaginez une vie étudiante sans pâtes !? Le cauchemar ! La moitié des étudiants mourraient de faim (et je m’inclus dans le lot). Le placard typique se compose d’un tas de paquets de pâtes et, à côté, d’un alignement de sauces en tout genre.  Avouez que vous aussi, quand vous allez faire les courses, vous étudiez longuement le rayon des sauces pour voir s’il n’y a pas une nouveauté qui changerait de l’éternel pesto ou de la sauce Bolo.

Voici une recette qui changera complètement des spaghettis carbonara : des pâtes farcies aux légumes et au gorgonzola ! Certes la préparation demande un peu de temps car il faut farcir les pâtes mais vous trouverez bien une âme charitable qui se dévouera gentiment pour vous aider. Recette économique et bien sympathique, que demander de plus ?

IMG_2873

Ingrédients pour 5 personnes (avec les yeux plus gros que le ventre) :

  • 500g de pâtes à farcir (j’ai utilisé des lumaconi rigati raménées d’Italie mais vous pouvez en trouver en grande surface)
  • 500g de coulis de tomateIMG_2862
  • 2 courgettes
  • 1 aubergine
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 350g de gorgonzola
  • Du basilic

Émincer les oignons et les faire revenir dans de l’huile d’olive. Pendant ce temps, couper les aubergines et les courgettes en petits cubes et hacher l’ail puis les ajouter aux oignons. Laisser revenir une dizaine de minute puis ajouter le coulis de tomate ainsi que le basilic ciselé, le sel, le poivre et un peu de piment pour ceux qui aiment. Laisser mijoter à feu doux 20  à 30 minutes

Pendant ce temps, faire précuire les pâtes (les cuire environ la moitié du temps normal indiqué sur le paquet). Une fois qu’elles sont cuites, les égoutter et les laisser refroidir.

Quand la sauce est prête, déposer une couche de sauce au fond d’un plat à gratin. Farcir les pâtes une par une et les déposer dans le plats puis les recouvrir avec les reste de sauce pour éviter qu’elles ne sèchent. Touche finale : émietter le gorgonzola sur le dessus et enfourner le tout pour 15 à 20 min à 180°C.

IMG_2865

Manon

Tagué , , , , , ,

Gratin dauphinois à la normande

Le gratin dauphinois, c’est très bon. Le gratin au camembert, c’est succulent !

Aujourd’hui, la Normandie est en force avec … la crème… et le camembert… AOC de Normandie s’il vous plait ! Tout pour les hanches…

10004581_10202830571719762_535368919_o

Le gratin, ma grand-mère le fait tous les ans à Noël, non pas que ce soit spécialement un plat de fête mais parce qu’elle sait qu’elle fera plaisir à tous ses petits-enfants (et même les plus âgés d’ailleurs!)…

En exclusivité spéciale pour « Les Dodues de l’Ouest », nous avons osé toucher à sa recette légendaire et revisiter ce qu’on appelle tous dans la famille: le Gratin de Mamie. Voici son secret…

L

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Pour cette recette très franco-normande élaborée pour 6 personnes, il vous faudra: 15 à 20 min de préparation et 1h de cuisson.

971983_10203535043836186_215495183_n

L

  • 1 kg de pommes de terre Charlotte, c’est la meilleure… oui on me le dit souvent!     😉
  • presque 1 litre de lait
  • 1 camembert… de Normandie!
  • Entre 15 et 20 cl de crème liquide
  • 4 gousses d’ail
  • sel et poivre

˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜ ˜

Éplucher les pommes de terre et les couper en rondelles, ajouter deux gousses d’ail (épluchées et entières) pour donner du goût.

Faire cuire le tout non pas à l’eau, mais dans du lait…. Pas de dosage spécial pour le lait, juste assez pour recouvrir vos pommes de terre, et oui c’est là que se trouve le petit secret!

Laissez cuire à peine 30 min pour que les pommes de terre soient encore croquantes. N’oubliez pas d’enlever l’ail, sinon cela risquerait de croquer sous la dent! Badigeonnez le fond du plat avec une gousse d’ail, puis hachez-en deux.

Top chrono, à partir de là,  il vous reste environ deux minutes de préparation!1617572_10202830555879366_1666224740_o

A l’aide d’une écumoire,  remplissez votre plat des pommes de terre mais sans trop égoutter afin de garder du lait de cuisson, ajoutez l’ail en petits morceaux et la crème liquide.

Un peu de camembert entre deux couches de patates… le reste sur le dessous et … AU FOUR ! Pour une trentaine de minutes à 160/180°.

J’ai mangé ce gratin avec du chou fleur et un œuf dur, simple et délicieux !! Après le sport, ça redonne de l’énergie…

Charlotte

Tagué , , , , , , , , , , ,

Ma version de l’Aligot

Aujourd’hui, je vous fais partager LE PLAT de mon hiver. Paraît-il que c’est la période idéale pour faire des réserves ! Alors si vous aimez les patates et le fromage, vous allez être servis les amis. Depuis que j’ai découvert la tomme fraîche, chaque hiver, c’est le plat à se péter le bid’ comme on dit par chez moi.

Je vous présente donc ma version de l’aligot : TA-DAM !

IMGP1965 améliorée

Préparation : 20 minutes

Cuisson : 45 minutes

Ingrédients pour quatre gros mangeurs, ou six petits estomacs :

  • 500 g de tomme fraîche (d’Aubrac pour ma part)
  • environ 1 kg de pommes de terre (de type Nicola)
  • 4 gousses d’ail
  • 125 ml de crème végétale soja (ou la crème que vous avez sous la main)
  • une bonne pincée de gros sel
  • sel et poivre

Épluchez les pommes de terre, puis les couper en fines rondelles. Retirez la peau de l’ail et coupez en deux dans le sens de la longueur afin d’enlever le germe.

Dans une casserole, faites cuire l’ail et les pommes de terre, à feu vif, dans un volume d’eau à mi-hauteur des pommes de terre, en couvrant au trois quart. Quand l’eau se met à bouillir, ajoutez une bonne pincée de gros sel, mettez à feu moyen et remettez le couvercle. Lorsque les pommes de terre commencent à être cassantes, enlevez le couvercle et continuez la cuisson jusqu’à qu’elles soient parfaitement cuites et cassantes.

Ajoutez peu à peu la crème, en remuant. Vous allez obtenir une texture de purée à moitié en morceaux. Pour finir cette succulente recette, ajoutez l’ingrédient clé : la tomme fraîche coupée en morceaux. Salez et poivrez à votre convenance.

Ça y est, c’est prêt ! Y a plus qu’à déguster !

Petite remarque : Les quantités de fromage et de patates sont variables, selon si vous êtes un gourmand “fromager” ou un “patate” gourmand. 

Amandine

Tagué , , , , , , , , , , , , , , ,