Archives de Catégorie: Saveurs du Monde – Paris

Le Siseng

La cuisine fusion et les nouvelles adresses ne termineront jamais de nous étonner et nous ravir ! Alors, la prochaine fois que vous vous promenez aux alentours du Canal Saint Martin, laissez votre estomac vous guider jusque la porte d’entrée du Siseng, nouvelle adresse gourmande où le mets star porte le doux nom de Bao-Burger.

P1240592 - Copie

La grande nouveauté dudit burger ? Son bun qui a décidé de prendre une touche asiatique par le biais d’un Bao, brioche traditionnelle chinoise. Entre deux tranches de Bao, qui rendent le burger étonnamment léger, une viande marinée aux 5 épices, sauce tamarin, tempura d’oignon, oignons confits et épinards. Un vrai régal ! Mais je vais être honnête avec vous, là où j’ai été aussi agréablement surprise c’est avec les tempuras (aux haricots, champignons, courgettes). Croquants à souhait à l’extérieur, fondants et rafraichissants à l’intérieur. Une gourmandise que j’aurais bien recommandé !

Comptez à partir de 15,00 € (formule du midi avec Bao, frites de patate douce et boisson) pour votre repas. Entre house drink (aloe vera, miel, citron, soja et piment de Cayenne est un délice), saké, bières et cocktails, laissez vous tenter par les propositions originales de boissons.  Un accueil chaleureux, un service rapide et une bonne ambiance ;  rien de mieux pour passer un bon repas entre amis ! Pensez à venir tôt, de nombreux gourmands sont prêts à déguster les Bao et il n’est pas rare de devoir faire la queue avant d’entrer.

Besoin de nouveauté, de surprises gourmandes, de boissons qui voyagent ; ma foi Chers Dodus, vous savez où vous rendre ! Un excellent week-end à tous !

 

Localisation et ouverture :

  • 82, quai de Jemmapes
  • 75010 Paris
  • Dimanche à jeudi, 11h – 23h
  • Vendredi à samedi, 11h – 2h

 

Hélène

Tagué , , , , , , , , , , , ,

The Moose – Paris 6ème

Salut les streets foodeurs ! Aujourd’hui on dit au revoir aux régimes d’été et on dit bonjour à la poutine de The Moose !

Dans l’antre de l’élan !

The Moose est un bar-restaurant canadien situé au cœur de Paris, entre le carrefour de l’Odéon et la place Saint-Germain des Près. Véritable lieu des aficionados de sport d’outre Atlantique, ce bar-restaurant sent bon le pays du sirop d’érable et des virulentes parties de Hockeys ! Ici on n’est pas là pour sucer des glaçons et encore moins pour amener sa dame à un diner aux chandelles, mais plutôt pour boire de la bonne bière canadienne et déguster des bon p’tits plats Québécois qui tiennent au corps TABERNACLE !

La poutine vous avez dit ?

Alors si je vous dis « une poutine » ne soyez pas surpris, je ne parle pas du président Russe (Na zdarovié !) mais bien d’une spécialité Québécoise, ce plat se compose de frites, de fromage fondu, d’oignon et d’une sauce brune, en outre un plat gourmand, consistant et qui sera vous rendre le sourire en ces temps pluvieux. C’est avec un appétit d’ogre que je suis venu dans cet établissement avec une idée en tête déguster la fameuse Poutine. J’ai donc choisi la spécialité du chef : The chef Poutine, composée de frites maison avec une sauce brune, du fromage fondu, des oignons et de la viande hachée autant vous dire un plat bien FAT comme je les aime. En bouche la poutine du chef tient toutes ces promesses, un pur moment de plaisir et de gourmandise.

The Chef Poutine

Oui bon d’accord c’est l’été (si si …) il faut faire attention à ce que l’on mange et rester svelte pour éviter de ressembler à une baleine échouée sur la plage tel sauvé Willy, mais là mesdames et messieurs c’est juste le paradis !

NB : A tous les sportifs du dimanche qui préfèrent regarder les matchs sportifs à la TV en dégustant une bonne bière Canadienne, c’est ici qu’il faut être.

Les + :

  • Une atmosphère qui fait voyager de l’autre côté de l’Atlantique
  • Des plats canadiens copieux et fait maison
  • Un large choix de bières Canadiennes
  • Des serveurs anglophones souriant qui ne me comprennent pas quand je parle anglais

Les – :

  • La durée d’attente trop longue pour diner le soir
  • Restaurant bruyant à éviter pour un diner romantique

Adresse et horaires d’ouverture :

The Moose, 16 Rue des 4 Vents, 75006 Paris

Tél : 01 46 33 77 00

Ouvert tous les jours de 11h à 2h du matin

Tagué , , , , , , , , , , ,

Godjo – Paris 5ème

 .

IMG_20140625_200129

Bonjour Chers Dodus, vous prendriez bien un peu de Kefto, de Doro Wot, de Ye Beg Tegs ou encore de Shero ? Kékeldit la Dodue ? Hé oui ! Pour bien manger, il faut un peu devenir polyglote des fois ou alors… se contenter de lire la carte… Tous ces noms sont ceux que l’on peut retrouver sur le menu de la carte du restaurant Godjo, mettant à l’honneur des plats éthiopiens.

.

.

IMG_20140625_203208Sortez vos mimines Chers Lecteurs, ici, on mange avec les mains. Allons, allons ! Ne faites pas les mijorés et oubliez les ordres d’antan qui vous demandaient de ne pas sauter à pieds joints dans les flaques d’eau et de ne pas manger avec les mains. Après tout, les règles sont faites pour être transgressées ! Et puis, de toute manière, cela sera plus simple pour déguster les plats servis par dessus une sorte de crêpe. On en coupe un bout et on la remplit de préparation à base de tartare éthiopien, de poulet aux épices, de choux et de râgout de bœuf ou encore de préparations végétariennes. Une découverte et une surprise à chaque bouchée (qui plus est quand la personne qui partage votre plat a pris l’option épicée pour sa part…), vous en ressortirez le ventre bien rempli, le palet joyeux, le sourire aux lèvres et prêts pour de futures aventures gustatives !

..

.

Localisation, ouverture et prix :

  • 8, rue de l’Ecole Polytechnique
  • 75005 Paris
  • Ouvert tous les jours
  • Entre 11,50 € et 14,00 €

Hélène

.

Tagué , , , ,

Shabu Sha – Paris 3ème

IMG_20140612_192357Retournons aux saveurs asiatiques avec une autre spécialité Chers Dodus : la fondue japonaise ! Alors oui, pour les connaisseurs, c’est d’abord un plat chinois. Mais il est apparu dans les années 50 au Japon et s’est rapidement adapté et fait connaître sur l’archipel.

Oubliez tout de suite l’image du pain qui se noie au milieu d’une marée de fromage fondu. Ici, on cuit nos aliments dans un bouillon nature (légumes et goji), au miso, au ma la (épicé) ou à l’agneau. A celà s’ajoute un assaisonnement de votre choix : sésame, satay, cacahuètes, barbecue, spéciale shabu sha ; le plus simple étant de venir à plusieurs, oublier de se la jouer perso et prendre plusieurs sauces à partager.

Pour les ingrédients, vous avez le choix ! Le restaurant propose une formule à volonté (18€ le midi et 25€ le soir) avec un tapis qui fait défiler les mets devant vous. Il ne vous reste plus qu’à vous servir en viandes, poissons, légumes au gré de vos envies et le verser dans le bouillon. Pour les amoureux des maki, sushi, california, vous en retrouverez aussi sur le tapis.

Le Chef dépose les ingrédients sur le tapis au fur et à mesure que l’on se sert ; le serveur vous débarassera de vos assiettes de gourmands qui s’empilent rapidement et vous resservira régulièrement de l’eau chaude ; et tout ça avec de merveilleux sourires ! Je partagerais bien avec vous mes sélections et mes conseils, mais dans la mesure où j’ai goûté à la majeure partie des mets et que j’ai tout apprécié, je préfère vous laisser découvrir ! En avant Dodus, laissez votre estomac vivre heureux et curieux !

.IMG_20140612_192732

Localisation et ouverture

  • 72, rue des Gravilliers
    75003 Paris
    01.42.77.06.69
  • Ouvert tous les jours sauf le mardi midi

 

 

 

Hélène

Tagué , , , , , ,

Impérial Choisy

 .

P1220589

.

On connaît tous ces restaurants chinois qui ont su s’adapter aux goûts occidentaux, créant alors les indémodables riz cantonnais, nouilles sautées, poulet ananas, chips aux crevettes et j’en passe (comme si le petit milliard de chinois présent sur Terre ne mangeait que ça).

 

.

Et si on changeait un peu nos habitudes et que l’on testait de nouveaux plats ? Pour ça, retournons dans le 13ème arrondissement ! C’est grâce à Manyu, une camarade de classe chinoise, que j’ai découvert l’Impérial Choisy ; restaurant qui est par ailleurs recommandé par le Guide Michelin – quelqu’en soit l’importance qu’on lui apporte.

 ..P1220579

Ce restaurant spécialisé dans la cuisine cantonnaise (région du sud-est de la Chine), vous propose une carte riche de nooooombreuses propositions (comme c’est original provenant d’un restaurant asiatique me direz-vous!).  Facilitez-vous la vie et arrêtez-vous directement à la page des spécialités ! Et là, Cher(e)s Dodu(e)s, laissez-vous tenter par du boeuf braisé, des crevettes à la vapeur à l’ail, des pâtes de soja au porc et aux champignons, des fruits de mer sautés à la sauce XO ou encore des calamars farcis aux crevettes.

.

.

En ce qui nous concerne, nous avons partagé les plats suivants : poulet fermier ciboulette et sauce gingembre, des pâtes de soja aux viandes mixtes et des légumes sautés en guise de garniture. Ceci, accompagné d’un thé répondant au nom de Tie Guanyin. Des mets simples, peu épicés (bien que la sauce gingembre -dans une coupelle à part- me paraît un peu prononcée), une cuisson impéccable et des prix abordables (à partir de 7,00 € pour un plat dans les spécialités) !

En attendant de vous payer un billet pour la Chine, en route pour le 13ème Chers(e) Dodu(e)s !

Localisation et ouverture :

  • 32, avenue de Choisy
  • 75013 Paris
  • Ouvert tous les jours à partir de midi

Hélène

 

Tagué , ,

Neo Bento – Paris 3ème

Neo Bento, c’est l’assurancP1220592e d’un accueil chaleureux, la découverte d’un concept sympa et la dégustation de mets originaux ! Petite équipe mais dotée d’un gérant grand voyageur, l’idée du restaurant a germé lors d’un séjour réalisé au Japon (je ne fais pas du tout une fixette sur ce pays, non non).

Les Bento ce sont des, plus ou moins grandes, boîtes compartimentées dans lesquels les japonais mangent souvent leur repas du midi. Si j’étais grossière, je comparerais les Bentos à nos Tupperwares mais ces derniers sont bien tristes en comparaison. Dans chacun de ces compartiments sont disposés des mets divers et équilibrés. C’est donc ce concept qui a été retravaillé ici afin de proposer aux gourmands une dégustation de plusieurs plats.

Ne vous fiez pas à la photo Chers Dodus. Vous pensez ne pas en avoir assez pour votre estomac ? Détrompez vous ! A mon humble avis, les proportions sont parfaites pour finir rassasié sans pour autant avoir droit au fameux  » coup de barre  » d’après déjeuner – allez ! vous l’avez tous vécu au moins une fois en cours ou au boulot, sauf le vendredi peut-être, joyeux jour du poisson…

P1220598Côté gustatif : de la nouveauté, du bon et surtout, du choix ! Une formule à 12.90 € avec 6 portions (et thé froid à volonté) vous est proposée : 3 portions vitalité, 1 portion énergie, 1 portion construction et 1 dessert. En ce qui me concerne, cela s’est traduit de la manière suivante : une soupe du jour, une salade de pois chiche et chou rouge, une salade de lentilles ; du riz onigiri ; des boulettes de viandes japonaises (je recommande ! La sauce sucrée qui enrobe la viande est juste délicieuse !) ; en dessert, un entremet banane spéculoos. Un régal !

Loin des clichés sur le Paris gastronomique, Neo Bento, son ambiance et ses plats, assaisonnés comme il faut, vous réconcilieront avec la capitale !

Localisation et ouvertures :

  • 5, rue des Filles du Calvaire
  • 75 003 PARIS
  • Lundi, mercredi, jeudi : 11h30 à 19h30
  • Vendredi, Samedi, Dimanche : 11h30 à 21h30

 Hélène

 

 

 

Tagué , , , , ,

Le Zango – Paris 1er

P1220524

.

Pas d’idée de sortie pour célébrer ce nouveau week-end de quatre jours (du moins, pour les plus chanceux) ? Partons en voyage gustatif à… Châtelet ! S’il y a un restaurant dont je ne me lasse pas à Paris, c’est bien le Zango !

Et ceci, autant pour sa déco que ses mets qui sont tous deux liés au voyage. Le Zango, comme expliqué entre autres sur le site du restaurant, serait un arbre également appelé « l’arbre du voyageur » puisque ses branches poussant vers l’est et l’ouest ferait office de boussole. Et l’initiation au voyage ne s’arrête pas à la décoration du restaurant. Les mets font également partie de l’aventure ! A vous de trouver votre petit bonheur dans la carte.

Trois choix s’offrent à vous, mélangeant mets grecs, libanais, russes, japonais, indiens, français et j’en passe :

Les grandes assiettes (à 14,00 €) ; la Marco Polo est juste géniale : poulet sauté terryaki, pommes de terre sautées à l’ail et au persil, houmous, bricks de brebis, salade verte.P1220533

Les spécialités (à partir de 14,00 €) : magret de canard à la fondue de pain d’épices, poulet Korma, mafé de bœuf.

Et les zatazés (pour ZAkouskis, TApas, meZEs), à partir de 3,50 €, pour lesquels je me suis laissée tenter ce soir. Et là, c’est un défilé de bonheur, de papillons dans l’estomac, de feux d’artifice sur la langue ! Des gyozas au porc, des samossas aux légumes, des rakakatts au fromage de brebis, des brochettes de poulet yakitori et des frites de patates douces. Avec plus d’une quinzaine de mets chauds et un peu moins de dix froids, à vous de vous faire plaisir en sélectionnant ceux qui vous tentent le plus (autant vous dire que ce n’est pas si simple de choisir dans ces conditions !).

Pensez à jeter un œil à la carte des vins dont la provenance est mondiale aussi (USA, Chili, Argentine, Portugal, Afrique du Sud, Liban et pour les copains un poil chauvins, il y a bien évidemment du vin français). Le Zango, organise également des événements, des conférences liés au voyage ; checkez leur site pour voir ce qu’ils proposent !

Profitez bien du week-end et n’oubliez pas, quand l’appétit va, tout va !

Localisation et ouverture :

  • 15, rue du Cygne
  • 75 001 Paris (arrêt Châtelet)
  • Ouvert 7/7 (pour manger à l’étage, il vaut mieux réserver)
  • Restaurant présent également dans le 14ème arrondissement de Paris et à Lille
  • http://www.zango.fr/Home.html

Hélène

Tagué , , , , , , , ,

La Mangue Verte – Paris 13ème

NIHAO MA ! Un Dodu s’en va en guerre !

 

En guerre, me dites-vous ? Oui tout à fait en guerre contre la « fast JUNK food » qui pullule dans nos villes ! C’est pourquoi j’ai décidé aujourd’hui de vous faire découvrir un petit coin d’Asie niché dans le quartier chinois de Paris (13eme). C’était pour moi un passage obligé lors mon séjour dans la capitale, un arrêt touristique inévitable, et qui compte en plus plein de petits restos bons à des tarifs très attractifs.

.

Et c’est après maiiintes péripéties et allers retours de restaurants en restaurants que nous avons finalement arrêté notre choix sur la Mangue Verte. Restaurant proposant de nombreuses spécialités asiatiques (chinoises, thaïlandaises et vietnamiennes). Et quelles belles découvertes au final !

pho 1

Pho Saté

Saté ? Vous avez dit saté ?

Grand amoureux des saveurs asiatiques, je fis le choix du célèbre Pho, spécialité vietnamienne. Et pas n’importe lequel : le Pho saté – attention, ça pique… la bouche et les yeux quand, de manière très intelligente, vous vous frottez les yeux avec vos doigts parsemés de piments… Voilà qu’aujourd’hui, mes aventures gastronomiques m’ont permises d’apprendre correctement ce qu’est vraiment le Saté !

pho2

         Cette soupe est un mélange parfait d’épices, de viande de bœuf (tendre), nouilles, menthe et aux autres condiments tenus secret par les tenanciers.

         Bien sûr il existe des Pho plus classiques, peu épicés et tout aussi bons. Je pense notamment au Pho à la crevette qui est un véritable régal pour les papilles, du moins quand il vous en reste…

         Cette petite immersion ne m’aura coûtée que 8e pour un vase … euh un bol de Pho !

 

Alors, elle est pas belle la vie ?!

 

 

Localisation et Ouverture :

  • 100 Avenue Ivry,
  • 75013 Paris
  • Ouvert tous les jours

David

Tagué , , , , , , ,

Happa Teï – Paris 2ème

 

P1220409 » Un restaurant japonais ? Oh tu vas voir, c’est surement encore un endroit avec du poisson cru sur un petit tas de riz gluant.  » Hé non ! Surprise ! Au Japon, on ne mange pas que des sushis. Loin de là même ! A Paris, la rue Saint Anne en est l’exemple parfait avec toute une ribambelle de restaurants préparant des spécialités culinaires japonaises.

Personnellement, j’adore cette rue et innocemment, elle ne me donne que plus envie encore d’aller au Japon (bien évidemment j’accepte tout don qui me permettra d’aller manger sur l’archipel à vos frais). Et aujourd’hui je vous présente l’Happa Teï, un restaurant cuisinant des spécialités d’Osaka, ville située au sud de l’île de Honshu, principale île du Japon.

.P1220396 - Copie (3)

Deux plats y sont à l’honneur :

Les Takoyaki : Des boulettes de pâte (style pâte à crêpes) fourrées de poulpe grillé. Souvent aromatisées de gingembre et de ciboule, et un large choix de sauces, des plus simples (mayo, ketchup, fromage) aux plus originales (la fameuse sauce sucrée salée, au soja ou bien au miso). Pas très attrayant ? Parfois, les mets les plus simples se révèlent être les meilleurs. La texture fondante des Takoyaki et leur goût simple relevé par les garnitures en convaincront plus d’un.

.

P1220403 - Copie (3)

 .

Okonomiyaki : Un joyeux mélange de pâte (souvent comparée à un pancake), contenant du chou blanc, des nouilles et après, c’est selon vos goûts : légumes, fruits de mer ou encore de la viande. Une assiette généreuse qui vous comblera avec son originalité.

.

..

Le service est réalisé par des japonais ce qui rend la chose d’autant plus sympa. Accueil chaleureux, sourire tout le temps présent, service rapide et toujours prêt à répondre à des questions de traduction franco-japonaise (Dodue grosse bouffe et embêtante à ses heures perdues).

 Attention au samedi en particulier, ce petit restaurant sur deux étages à beau proposer certains plats à des prix un peu élevés (jusque 5,00 € pour trois Takoyaki et à partir de 11,00 € pour une assiette de Okonomiyaki),  il y a foule à l’entrée.

En raison d’une capacité à déguster plus vite que son ombre, la délicieuse glace au thé vert Macha et sa pâte de haricot rouge n’aura pas eu le temps d’être prise en photo. Il ne vous reste plus qu’à vous rendre au Happa Teï et la découvrir par vous même. ITADAKIMASU !!

.

Localisation et ouverture :

  • 64, rue Saint Anne
  • 75 002 Paris
  • Ouvert du lundi au samedi

Hélène

Tagué , , , , , , , ,